La cure de printemps – détox et équilibrage alimentaire

La célèbre cure de printemps est un des piliers de la bonne santé dans toutes les thérapies proches des plantes, de la nature, de notre Nature. Préventive, elle permet de prévenir plutôt que guérir. Elle vous aide à la sortie de l’hiver à faire peau neuve de l’intérieur pour des résultats à long terme. C’est la visite d’entretien indispensable pour que tout tourne bien.

La cure de printemps, la clé pour être en pleine forme dès le début des beaux jours!

À quoi ça sert ?
La cure de printemps permet à l’organisme de faire le tri dans ce qu’il a stocké pendant l’hiver et surtout de se détoxifier. Nos vies actuelles sont malheureusement moins saines qu’on ne le voudrait. Il est donc important de faire un nettoyage intérieur. Pollutions, cosmétiques, additifs alimentaires… les sources de toxiques et toxines sont nombreuses et finissent par encrasser le corps et nuire à son bon fonctionnement et ce toute l’année. Fatigue, peau terne, digestion hasardeuse, manque d’énergie et d’entrain… voici les symptômes d’un corps qui a besoin de faire le plein de vitalité mais surtout de se régénérer.

Tout comme dans la nature, la fin de l’hiver est consacrée à enlever les obstacles à l’énergie (re)vitalisante du printemps, branchages, feuilles mortes qui n’auront pas été transformés seront balayés pour faire place au nouvelles pousses, bourgeons, feuilles… Chez l’être humain c’est pareil, mais tout se passe à l’intérieur, on enlève ce qui peut faire obstacle au réveil printanier et bloquer notre énergie vitale, mentale et émotionnelle à savoir, notre vitalité, le fonctionnement de notre mémoire, concentration et nos émotions.

Comment ça se passe ?
À chacun sa cure de printemps. Chaque personne ayant encrassé certains circuits plus que d’autres, chaque personne préférant une approche plutôt qu’une autre, j’aime à composer ces cures sur mesure en fonction du terrain et des besoins de chacun.

On suit généralement deux mouvements : dépuration, régénération. On va commencer par faire un grand nettoyage de l’organisme afin de le débarrasser de tout ce qui est usé, pollué, des toxines. C’est évidemment un bon moyen de perdre un peu de poids.
Ensuite, dans un deuxième temps, on va régénérer l’organisme en lui apportant ce dont il a besoin pour faire le plein de vitalité. J’aime personnellement calquer ces deux mouvements de cure sur le cycle lunaire.

Quand faire la cure de printemps ?
Quand on se sent prêt à passer au printemps. C’est un peu à chacun de ressentir le moment où il a envie de faire le grand nettoyage. Une cure dure généralement 21 jours, il est possible d’augmenter cette dernière à 40 jours en fonction des besoin spécifique de chacun.

Pour celles et ceux qui n’ont aucune idée du bon moment, on commence idéalement à la fin de l’hiver, notamment en médecine traditionnelle chinoise (cette année cela tombe le 4 février). Si vous préférez vous référer à notre calendrier traditionnel, on visera le jour du printemps, à savoir le 20 mars pour terminer la cure.

Les traditionnelles tisanes, incontournables ?
Non bien entendu, si vous trouvez que les tisanes ne vous conviennent pas ou sont trop conventionnelles, il existe d’autres moyens de mettre en place la cure de printemps. On pourra utiliser, selon vos besoins personnels, la gemmothérapie, les jus, les mono-diètes mais aussi l’aromathérapie ou encore d’autres remèdes de phytothérapie.

La tisane reste un moyen efficace de pratiquer une cure. Elle permet de réhydrater le corps et de le drainer tout en apportant des principes actifs tout au long de la journée qui permettront à votre organisme de se détoxifier en douceur. Il suffit simplement de préparer le litre de tisane le matin et de le conserver dans une thermos.

 

Rééquilibrez votre alimentation

Et l’alimentation ?
Pour moi, la cure de printemps est l’occasion de rééquilibrer l’alimentation. Suite aux fêtes on banalise souvent les écarts, on s’habitue à manger plus gras, plus salé. Par manque d’énergie il arrive souvent qu’on s’en remette à des plats préparés plus ou moins équilibrés. La cure de printemps est l’opportunité rêvée pour remettre de l’ordre dans l’assiette et surtout retrouver les bases d’une alimentation saine.
Manger vivant est indispensable, on troquera les pommes de terres, pâtes et autres féculents trop sucrés et gras contre des crudités, des salades ou encore des plats mi-crus mi-cuits qui redonneront à notre organisme la vitalité dont il a besoin et les ressources nécessaires pour se régénérer.

Ce sera également l’opportunité de faire le point sur votre flore intestinale et de voir s’il est nécessaire (ce qui est souvent le cas) de lui redonner un bon coup de fouet en lui apportant probiotiques et prébiotiques dont elle a besoin, en gélules ou comme je le préfère, dans l’alimentation quotidienne.

Quoi prendre ?
Vous trouverez dans les ouvrages spécialisés et sur Internet de nombreuses recettes toutes faites pour la détox de printemps ou encore de nombreux cocktails en vente en pharmacie. Attention, soyez tout de même vigilants car de nombreux articles indiquent parfois de consommer des tisanes de plantes qui ont un effet détox important et risquent sur un corps fatigué ou fragilisé de provoquer plus de dégâts qu’autre chose. Je pense notamment aux plantes qui agissent sur le foie. Soyez prudents !!
Dans le doute, prenez l’habitude de boire beaucoup d’eau entre les repas ou une tisane drainante légère. On préconise en herboristerie traditionnelle une tasse le matin, une autre à 11h, une vers 16h et une après le dîner à condition de ne pas se coucher trop tôt derrière (et donc risque de se relever pour aller au petit coin).
Je conseille également de marcher tous les jours 5 à 10 minutes, plus si vous pouvez, au soleil si possible, pieds nus sur la terre (ou dans le sable) c’est encore mieux. L’exercice physique permet au corps de drainer son système lymphatique de façon parfaitement naturelle et aide donc au nettoyage.
Pour l’alimentation, privilégiez les légumes crus ou cuits à la vapeur douce avec de bonnes huiles (colza, lin, olive), des viandes blanches et poissons en quantités raisonnables et pour les en-cas, des fruits frais. Vous trouverez mes indications sur l’équilibre alimentaire dans cet article.

 

Rééquilibrez votre vie

Profitez-en pour faire le tri dans tout ce qui vous encombre dans le quotidien ou changer des habitudes néfastes. C’est un très bon moment pour arrêter de fumer (ou toute autre addiction) car l’énergie du renouveau nous pousse à tourner la page sur quelque chose de parfaitement neuf et vierge. Changez d’activité sportive, ouvrez-vous à des lectures nourrissantes pour l’âme…

C’est le moment de faire le point sur les casseroles que l’on traîne: rancœurs, deuils difficiles, actes manqués ou ratés, c’est le bon moment pour remettre les compteurs à 0 et faire de nos relations avec le monde extérieur une source de joie plus que de stress. C’est également un très bon moment pour faire la paix avec soi-même et trouver l’équilibre intérieur et l’harmonie avec qui nous sommes. Loin de vouloir vous faire décortiquer vos problèmes pendant des heures sur un divan, je propose plutôt de vous aider à faire le silence dans la tête ce qui permet tout de suite d’y voir plus clair et de mieux suivre l’intelligence de noter cœur. Cela se passe au travers de séances de relaxation durant lesquelles j’utilise la cohérence cardiaque pour vous apprendre à vous recentrer et des visualisations qui vous guident vers la paix de l’esprit. Une réelle initiation à la méditation que vous pourrez ensuite pratiquer à la maison à votre guise.

 

Conclusion: un programme sur mesure
Tout le monde peut faire le point au printemps et mettre en place de bonnes habitude pour soi et les siens. Bien entendu l’idéal reste de faire appel à un thérapeute qui pourra identifier les organes qui ont le plus besoin d’être drainés, vos fragilités et vos forces et concevra un programme sur mesure qui vous permettra un nettoyage optimal sans vous épuiser. Il pourra également choisir quelle forme la cure prendra en fonction de vos préférences et de vos rythme de vie.
Ce sera également l’opportunité pour vous de revoir votre alimentation en fonction de vos besoins mais aussi de vos goûts. Il ne faut pas oublier que vivre doit rester un plaisir !
La cure de printemps reste un outil préventif que les naturopathes aiment à utiliser pour éviter l’installation de pathologies. Comme ont dit « il vaut mieux prévenir que guérir » ! Une consultation d’une heure suffit généralement à mettre en place la cure de printemps qui vous permettra de tenir jusqu’à l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *