Naturopathie et sexualité

Avoir une sexualité épanouie est un critère pour moi de votre bien-être général. Épanouie sera un adjectif qui sera différent d’une personne à l’autre bien entendu. Parce que le corps de la femme est encore un mystère pour la plupart des médecins, gynécologues et même psychologues, de nombreuses femmes souffrent de troubles qui touchent leur intimité et restent souvent sans réponse à leurs plaintes, attentes et demandes envers le milieu médical. À ces questions, à ces problématiques, à ces douleurs, l’approche globale que je propose y compris de la sphère gynécologique apporte souvent réponse(s).

Les plantes amies de la femme

Tout au long de son évolution, la fille qui devient femme, puis mère, puis femme mûre, puis grand-mère trouvera des plantes pour soutenir tous les changements par lesquels elle pourra passer. Compatibles avec une contraception allopathique, les approches naturelles pour accompagner tous les troubles de la femme, des troubles du cycle, des lunes, en passant par la fertilité, la grossesse, les suites de couche, les accidents de la vie, la ménopause… seront au rendez-vous. Et les approches ne manquent pas : phytothérapie, gemmothérapie, homéopathie, hydrolathérapie, aromathérapie ont été utilisées depuis des dizaines voire des centaines d’années pour aider les femmes.

Bien entendu, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi avec les plantes. L’utilisation éclairée de ces dernières est impératif dans le domaine hormonal et sexuel car il s’agit là de systèmes délicats. Alors attention à l’automédication, même et surtout avec les plantes dans ce domaine-là.

Comprenant leur part de physiologie, les troubles de l’intimité ont souvent également un aspect psychologique, émotionnel, voire transgénérationnel, spirituel qu’il importe de décoder si on souhaite réellement dénouer la problématique. Et dans ces approches globales les plantes ont aussi un rôle à jouer car ce ne sont pas simplement des médicaments de mère nature, ces remèdes portent en eux des informations, des odeurs, des symboliques qui pourront vous aider en profondeur.

Her journey – Gaia Orion Art

Sexualité et douleurs

Il arrive que les rapports soient douloureux, notamment quand on est atteinte d’endométriose ou de troubles s’en approchant. Non, ce n’est pas « normal » que d’avoir mal. Non, il ne faut pas faire avec et attendre que ça « passe ». Les douleurs les de rapports sexuels peuvent être des indices qu’il y a un problème plus profond, que ce soit psycho-émotionnel, physiologique (mécanique, hormonal…) ou inconscient (transgénérationnel, traumatismes, etc.).

Dans tous les cas, il est important de consulter, médecins d’abord, puis si la solutions, l’explication n’est pas trouvée, il est important de continuer de chercher et de ne pas se mettre dans une impasse.

Sexualité et tabou

Parler de son intimité est déjà difficile, d’autant plus quand il s’agit de rentrer dans certains détails, ou de poser certaines questions. Lors de mes consultations, vous ne serez jamais jugé(e), à quelque niveau que ce soit de façon à pouvoir vous exprimer parfaitement librement et être entendu(e). Vous pourrez donc poser vos questions, vos soucis et nous trouverons ensemble des approches, des solutions, des réponses.

La sexualité des jeunes filles devient un vrai problème dans notre société où le sacré est oublié et le porno commence au plus jeune âge. Apprendre à sa connaître, se respecter, se faire respecter est une étape essentielle de la vie d’une femme. Si les rituels de pas-sage ont été oubliés, où ne sont pas au goût des jeunes filles, parler dans un cadre où on se sent libre et en sécurité, protégée par le secret professionnel, semble réellement important. Aussi la consultation est l’opportunité de pouvoir poser tout un tas de questions, de femme à femme, de se confier, d’être informée et d’être rassurée.

Lors de la grossesse, la sexualité peut être perturbée, oubliée ou trop présente, la femme enceinte a souvent honte de parler de sa libido tant cela peut parraitre déplacé parce qu’un petit être grandit dans son corps. Là encore il est important de pouvoir être entendue et accompagnée, si besoin ré-équilibrée pour que tout se passe dans l’harmonie, pour maman, papa et bébé.

Après la ménopause, les femmes sont souvent dans un état d’être où la sexualité peut être soit exacerbée par la libération du risque de fécondité, par une physiologie qui change et invite à plus d’aventures et d’expériences parfois jamais encore vécues. Parfois c’est le contraire, il n’y a pas de règles, que des lunes, des cycles qui tournent et changent et évoluent. Parler de sexualité quand on n’est plus en âge de faire des galipettes semble incongru et pourtant. La maturité sexuelle d’une femme peut être aussi le théâtre de problématiques dont il faut pouvoir discuter ensemble. Et solutionner, cela va de soi. N’étant pas encore moi-même passée par cette étape initiatique, je la connais pourtant assez bien pour avoir eu le privilège d’accompagner de nombreuses femmes de plus de 50 ans dans mes consultations et avoir cherché auprès d’autres femmes mûres des solutions adaptées, qu’elles ont elle-mêmes expérimentées, des témoignages pour comprendre cette étape de nos vies.

La sexualité est encore plus taboue quand on est homosexuel(le), bisexuel(le), transgenre, asexuel(le). Mes consultations sont un espace de bienveillance, sans jugement et donc vous êtes le/la bienvenu(e) pour venir trouver des solutions à vos problèmes avec mes outils : naturopathie, relaxation et bio-énergétique.

Bien entendu, je suis bien plus à même d’accompagner les femmes que les hommes dans le domaine de l’intimité, notamment quand on parle de partage d’expérience. Néanmoins, je suis formée à m’occuper des troubles physiologiques des hommes (c‘est souvent madame qui vient consulter pour monsieur d’abord), et plus encore. Et n’oubliez pas qu’il arrive aussi parfois que les conseils d’une femme à un homme pour trouver l’équilibre avec les femmes puisse être d’un grand secours.

Et surtout, là où mes compétences s’arrêtent, j’ai toujours de merveilleuses sage-femmes vers qui vous envoyer, des ostéopathes, gynécologues, psychologues, sexologues qui prendront le relais pour vous accompagner. Et pour vous messieurs, des confrères compétents, si vous préférez.