Décembre, l’hiver et la lumière de nos cœurs

Le mois de décembre est un moment très particulier. Le dernier mois de l’année est souvent le moment du bilan. On fait le point sur ce qu’on a vécu pendant les mois précédents, on additionne les partages et on soustraie les soucis. Les bonnes résolutions prises en janvier ont-elles été respectées? Parfis certains ont du mal à se regarder dans le miroir, mais ça tombe bien car avec tous les préparatifs de noël, on n’a vraiment pas le temps de s’occuper du reste!

Ce mois remet souvent difficilement les gens face à eux-mêmes: alors qu’il serait bon de faire le point et de veiller, avant les durs froids de l’hiver, à vérifier que nous avons bien tout ce dont nous avons besoin pour tenir les prochaines semaines, nous nous focalisons généralement sur les autres, consciemment ou non, volontairement ou non, noël oblige. De quoi les autres ont-ils besoin? Qu’est-ce qui leur ferait plaisir? Noël c’est souvent la course aux cadeaux, aux cartes, tout doit être parfait et on se plie à l’exercice difficile de rassembler sous le sapin ce qui fera tant plaisir à chacun. Est-ce vraiment là la magie de noël?

Quand ma fille me demande « c’est quoi noël? » je lui réponds ceci:
« Noël, c’est le jour de l’année où le soleil se couche le plus tôt et se lève le plus tard. Il fait donc plus sombre et plus froid que jamais. C’est pourquoi nous allumons des lumières et décorons nos maisons. On s’offre des cadeaux et on se retrouve au chaud autour d’un bon repas avec les gens qu’on aime. Le but est simple: même si le froid et la nuit s’installent pour l’hiver, nous on créée la lumière et la chaleur à l’intérieur de nos maisons, mais le plus important, dans nos cœurs. Un peu comme une méga-fête des chaudoudoux! »

« Un cadeau de noël ce n’est pas un article de plus à ajouter au panier avant de le faire livrer et de l’emballer pour le glisser sous le sapin. Un cadeau de noël c’est surtout une belle intention, un peu de notre lumière, de notre chaleur, de notre amour que l’on offre à une personne que l’on aime. » C’est ce que j’ajouterai quand elle sera assez grande pour comprendre que le père noël est une invention de Coca-Cola et que la magie de noël réside bien plus en chacun de nous que dans ce conte qui délègue à un type reclus dans le grand nord toute l’année qui se permet de décider si on mérite, ou non, de recevoir des cadeaux.

Décembre n’est pas le mois le plus froid de l’année, il est souvent l’occasion pour nous de nous préparer aux froids de l’hiver, de sentir venir le moment où il fait bon de se mettre au chaud et de se tourner vers l’intérieur, quelques semaines, à la façon des ours, pour laisser reposer les graines semées avant l’arrivée du printemps, pour nous économiser, nous recharger. Contrairement aux ours, il ne nous est pas donné d’hiberner et en général on doit assurer sur tous les fronts, malade ou pas, fatigué ou pas, pour que la vie continue alors que tout dans la nature nous invite à faire le contraire. Comme nous ne ralentissons pas, l’introspection est souvent un moment délicat à passer et c’est pourquoi noël est si intense pour certaines personnes sur le plan émotionnel mais aussi sur le plan physique: rhumes, grippes, épuisement, coup de blues sont légions ce mois-ci.

 

C’est pourquoi il est essentiel de ne pas se servir des préparatifs de fêtes pour se distraire de la tâche importante de ce dernier mois de l’année: faire le point et prendre soin de soi. Comment voulez-vous donner à tous et toutes si en vous-mêmes vous ne vous sentez pas riche de bonheur, en état de plénitude? Combien de personnes empilent et entassent les cadeaux sous le sapin comme pour combler un vide intérieur? La table de fête est également un reflet de ce manque, toute l’année on se met au régime pour tout flanquer dehors au moment des fêtes.

Observez la nature, silencieuse et froide, les arbres, à présent souvent nus, ils semblent presque morts. Voyez comme ils se dépouillent de leurs feuilles à l’automne pour qu’elles deviennent le terreau nourricier des graines qui pousseront au printemps. Ce tapis de feuilles protège également tout le sol et ses nombreux habitant du froid de l’hiver. Pour l’arbre, l’hiver tout se passe sous terre: si la vie est ralentie dans le tronc et les branches, c’est pour mieux se concentrer sur ce qui se passe en profondeur, afin que, plus fort que jamais, la sève puisse remonter au printemps et donner naissance aux nombreux bourgeons, feuilles et fleurs à naître.

Quand la plénitude, la satisfaction profonde de notre être dans la vie nous habite, les cadeaux ne sont plus attendus avec impatience, l’essentiel semble se mouvoir de dessous le sapin jusque dans nos cœurs. Le menu de fête se réduit au simple plaisir de partager une table avec ceux que l’on aime autour d’un plat qu’on prendra plaisir à manger plus qu’à préparer. Rien ne doit être parfait puisque tout l’est déjà. L’intention pure de noël rejaillit et il s’agit simplement de fêter le plaisir d’être ensemble, de profiter des belles lumières qui ne sont que le reflet des soleils qui habitent nos cœurs.

Mon conseil pour ce mois compliqué: prenez soin d’abord de vous, faites le plein de lumière, d’amour, de plaisir pour pouvoir en redonner autour de vous. Faites simple, ne passez pas votre temps si précieux dans les magasins ou en cuisine mais avec les gens que vous aimez. Passez des coups de fil à ceux qui habitent loin, prenez le temps de les écouter, offrez du temps de qualité. Et surtout si ça coince, si vous sentez qu’il y a quelque chose à réparer, sur laquelle travailler, faites-le en douceur mais occupez-vous en car l’hiver, les graines semées bien avant, s’endorment sous la terre et s’imprègnent de son énergie pour prendre des forces et germer au printemps.

Choisissez bien avec quelle énergie vous voulez nourrir les graines du printemps à venir et ne cherchez pas la lumière à l’extérieur de vous, mais en vous.

Je vous souhaite de bonnes fêtes!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *