Le sevrage par la cohérence cardiaque

Le sevrage d’une addiction, de façon générale, est une grande épreuve à la fois pour le corps et l’esprit. La  cohérence cardiaque est un outil qui offre des résultats plus que convaincants dans l’accompagnement au sevrage.

Déjouer les pièges de l’habitude

La première difficulté lorsqu’on souhaite arrêter de consommer une substance addictive, quelle qu’elle soit, c’est de changer nos habitudes. On va donc utiliser la cohérence cardiaque pour remplacer la consommation afin de ne pas laisser un vide à chaque moment de la journée où c’est nécessaire. Ne prenant que quelques minutes, tout comme fumer une cigarette, boire un verre, etc., la cohérence cardiaque permet également aux personnes qui dépendent de ce moment « privilégié » de pouvoir continuer d’en profiter.
Pour un fumeur, sortir fumer une cigarette est souvent aussi l’occasion de s’isoler de ses collègues ou des membres de sa famille, de prendre l’air pour « respirer ». Il s’agira de garder cette habitude mais au lieu d’allumer une cigarette, il suffira de faire l’exercice de cohérence cardiaque avec un guide sur le téléphone portable par exemple.
Ainsi, on conserve ce moment privilégié et on le voue non pas à se détruire mais à guérir.

Retrouver l’équilibre

Le principe de base de la cohérence cardiaque est de rééquilibrer le système nerveux autonome, donc, à rééquilibrer votre corps et votre esprit entre sa capacité à accélérer (stresser) et sa capacité à ralentir (se reposer, digérer, se restaurer). La prise de substances, drogues, alcool ou tabac, est aussi le moyen pour leurs consommateurs de se booster, se réveiller, de donner au corps un coup de fouet ou au contraire un second souffle dans les moments où le besoin s’en fait sentir.
La cohérence cardiaque peut largement palier à ce besoin: équilibrant le système nerveux, elle fera remonter la dopamine à ceux qui ont besoin d’un coup de fouet ou au contraire, fera baisser le cortisol des personnes sujettes au stress. Pour les fatigués chroniques, elle permettra de se réveiller et surtout de se sentir rechargé. C’est pourquoi je conseille également la pratique de la cohérence cardiaque pour diminuer la consommation de caféine à de nombreuses personnes qui en sont dépendantes.

Combler ses besoins profonds

La cohérence cardiaque est un outil formidable parce qu’il agit non seulement sur la physiologie mais aussi sur la connexion entre le cœur et le cerveau, donc, tout ce qui se passe au niveau psycho-émotionnel. C’est pourquoi cette technique est utilisée pour vaincre le stress mais aussi la dépression, le baby-blues et soutien véritablement les personnes qui vivent des choses difficiles dans leur vie: deuil, séparation, maladies graves, etc.
Les personnes addicts ont généralement un ou plusieurs besoins fondamentaux qui ne sont pas satisfaits avec les conséquences que l’on connaît: dépression, manque d’amour propre, fatigue chronique, baisse de l’estime de soi, comportements auto-destructeurs, négativité… C’est une des raisons qui font qu’ils tombent dans l’addiction.
La cohérence cardiaque leur permettra de créer un espace où elles pourront se recentrer sur elles-mêmes, prendre soin d’elles, être à l’écoute de leur ressenti, de leurs besoins et surtout de mieux comprendre ce qui se passe en elles et de trouver les solutions qui peuvent les sortir de l’impasse.
De même, en se focalisant sur des émotions positives, l’exercice de cohérence cardiaque permet alors de se sentir plus fort, plus heureux, plus apaisé et diminue les facteurs de stress qui poussent à la consommation.

La cohérence cardiaque est compatible avec tout le monde à l’exception des porteurs d’un pacemaker. Elle prend 3 à 5 minutes une à trois fois par jour et permet souvent aux personnes qui la pratiquent de voir leur vie « changer », pour le mieux. Dans le cadre d’un accompagnement au sevrage il faudra compter deux à cinq séances sur trois mois environ et les premiers résultats sont visibles et mesurables dès la première semaine.
Je rappelle que cette pratique est également un outil de prévention pour votre santé cardio-vasculaire et le stress de façon générale, un yoga du cœur dont on ne saurait se priver. Pour en savoir plus vous pouvez consulter un article plus complet et général ici.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *