La maladie, une fatalité ?

Pourquoi guérir quand on peut prévenir? Sommes-nous tous devenus masochistes ou avons-nous simplement jeté l’éponge face à notre santé?

« L’hiver j’ai toujours des angines, c’est comme ça. »
« De toutes façons tout le monde finit par attraper un cancer tôt ou tard. »
« Ça fait des années que je suis ballonnée, j’ai finit par m’habituer… »

grippe-ou-angine
À entendre les gens parler, il semble être devenu banal et normal de finir chez le médecin tôt ou tard comme si c’était inévitable.

La maladie n’est pourtant pas une fatalité : il est tout à fait possible, et même important d’agir de façon préventive pour éviter que notre état de santé se dégrade et laisse la porte ouverte aux pathologies les plus courantes comme les plus graves.

En Chine, on ne paie le médecin que tant qu’on est en bonne santé. Le jour où vous tombez malade, il se doit de vous soigner jusqu’à rétablissement. Dans ce contexte, un docteur qui a trop de patients malades est un mauvais docteur.

Dans nos pays occidentaux on s’est habitués à ce que la médecine conventionnelle n’offre que peu de choix dans les protocoles : infection = antibiotiques, allergie = antihistaminique, douleurs articulaires = anti-douleurs et anti-inflammatoires, cancer = chimio + rayons…

Mais si je vous disais qu’il est possible de choisir une autre voie ? D’influencer votre organisme positivement pour qu’il soit plus résistant face aux agressions et moins susceptible de finir malade ?

Maintenir un bon état de santé devrait être notre premier devoir quotidien. Cela passe évidemment par une bonne hygiène, une alimentation saine et nutritive mais aussi par l’écoute de soi. Il existe des périodes de faiblesse ou de fatigue durant lesquelles il faut vous écouter et ne pas attendre pour faire le point et recharger vos batteries avant de tomber en panne, ou d’apprendre à gérer votre stress avant le burn-out. De même, profitez des moments où vous vous sentez en pleine forme pour faire une petite détox, prenez le temps de vous informer sur la santé, les bons réflexes à avoir.

Et si malgré tout, la maladie finit par pointer le bout de son nez, ne vous sentez pas désarmé : il existe de nombreuses façons naturelles d’aborder les maux de l’hiver, les troubles digestifs, les problèmes de sommeil et toutes les problématiques qui portent atteinte à votre santé.

Même dans les pathologies les plus sérieuses, nous avons à notre disposition une large palette d’outils : la phytothérapie, l’aromathérapie, la gemmothérapie l’apithérapie, l’homéopathie qui permettent plus de confort au quotidien et donc de vivre mieux et plus heureux. L’arsenal de l’herboriste est bien plus vaste qu’on ne le croit.

Il en va de même pour les personnes les plus fragiles, femmes enceintes ou jeunes enfants que l’on souhaite protéger des affections et risques pour la santé. Agir en prévention et savoir répondre efficacement dès les premiers symptômes permet souvent d’éviter des traitements lourds de rester malade plus longtemps qu’il ne le faudrait dans ces moments de la vie où on ne peut se le permettre.

Faire appel à un praticien de santé naturelle permet de prendre sa santé en mains en devenant acteur de votre bien-être et décideur de votre mieux-être et en multipliant vos chances d’être en bonne santé grâce à la prévention et en combinant réponses conventionnelles à une large palette de solutions naturelles efficaces,sans danger pour votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *